KikouBlog de francois 91410 - Juillet 2010
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Juillet 2010

Dynasty ...

Par francois 91410 - 15-07-2010 19:50:26 - 5 commentaires

Dynasty

13 juillet 2010 

Mes incursions dans le monde de l’art moderne commençaient à vraiment dater … il était  temps de se recycler et donc de se remettre en question.

Accompagné de ma filleule et de ma fille aînée, nous allons tenter l’expérience d’une exposition intitulée Dynasty, organisée conjointement par le Palais de Tokyo et le Musée d’Art Moderne de Paris (oui, celui qui s’est fait piqué des toiles il y a deux mois en s’apercevant que ses systèmes de sécurité étaient inopérants…). 

   

J’apprends d’abord qu’il nous n’allons pas découvrir des œuvres mais des « propositions », d’une quarantaine d’artistes de la scène française.

Pour vous mettre dans l’ambiance que je pourrais qualifier de surréaliste mais qui serait probablement mal à propos ici, je me contenterai de plagier le fascicule présentant l’expo : « A travers la multiplicité des techniques et des approches stylistiques, Dynasty révèle le dynamisme dune génération et la diversité de ses préoccupations, du devenir de l’homme-machine à un réalisme intime, politique et social. Le développement des modèles informatiques transforme l’appréhension de l’espace et des objets, tandis que les matériaux fragiles font l’objet d’une utilisation qui les valorise. »

En bref, on va voir des trucs incroyables voire improbables réalisés avec des machins inattendus s’appuyant sur des idées globalement curieuses voire angoissées. 

Dès la première salle, nous sommes dans l’ambiance avec un montage audiophonique et visuel mettant en scène trois insectes filmés et vidéoprojetés sur un mur, des variations de lumière rendant l’effet fragile, aux sons mêlés du bourdonnement modulé des moustiques en période d’accouplement interférant avec un chant indien, modifiant ainsi le comportement des insectes.

Je vous avais prévenu, faut suivre. 

Dans la salle suivante, nous sommes confrontés à une installation imposante : « Poussière ». Ce monument « envahit l’espace de manière surnaturelle comme un corps invisible, inachevé, résiduel ». On ne sait le positionner entre désagrégation et régénération.  

 

Il semble que les influences bouddistes et les croyances shintô soient perceptibles dans cette proposition…

Je vous laisse juger… 

Plus loin, une autre proposition m’interpelle de par son titre : « Forage d’un huitième puits artésien et emplacement de la fontaine » :  

A partir d’une gravure d’un puits artésien du XIXe siècle, les artistes ont décidé d’engager le forage d’un nouveau puits, le tuyau inaugural est présenté de même que le traçage et la matérialisation du chantier au sol …

Vous êtes toujours là ?!... 

Dans une autre salle, « Le Solitaire » nous accueille. Il s’agit d’une sculpture en spaghettis, personnage empreint de mélancolie, évoquant l’attente et la tristesse :   

   

Difficile en réalité de décrire avec précision et fidélité toutes ces « propositions ». Chaque visiteur je crois peut « accrocher », ou pas, devant l’installation, qu’il s’agisse de montage audiovisuel, de sculpture, de dessin, de peinture, d’assemblage d’objets, etc…

Pour ma part, je ne vous ai relaté que trois ou quatre expériences reflétant la richesse et la grande variété en effet de cette exposition, installée dans un lieu aux dimensions gigantesques, offrant à chaque œuvre une place et une grandeur remarquables.

Finalement, qu’on aime ou qu’on n’aime pas globalement ce type d’expression artistique, il me semble qu’on ne peut y rester indifférent : ces quatre-vingt propositions suggèrent, proposent effectivement de réagir ou de réfléchir.

 

L’objectif est atteint alors ?! 

 

Juste pour le plaisir, d’autres propositions :

 

 

 

 

  

    

 

     

  

Voir les 5 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 326611 visites