Balades rétaises 1
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Balades rétaises 1

Par francois 91410 - 29-08-2009 15:58:49 - 2 commentaires

Balades rétaises

1- Le Fort de la Prée

23 juillet 2009 

     Le port intégré au Fort, véritable atout stratégique

 

Après Les 15km de la mer, les deux prochaines semaines sont consacrées aux balades, à du fartleck, à des terrains que j’ai moins l’habitude de pratiquer, en bord de mer.

Au cours de ces balades estivales, je suis plusieurs fois passé à proximité d’un site remarquable que je vous fais visiter : cap sur le Fort de la Prée (La Flotte-en-Ré).

 

 

La poterne permettait aux soldats de sortir discrètement du Fort par la chapelle en cas d'attaque.

Sa construction remonte à 1625, lors de la conquête de l’Ile par les troupes royales de Toiras : à cette époque, Richelieu et Louis XIII souhaitent s’emparer de l’Ile de Ré pour préparer le siège de la Rochelle, en rébellion contre le roi. L’Ile a donc une situation militaire stratégique ; de plus, elle est riche grâce au sel et au vin.

Le Fort surplombe l'océan ; au large, la vendée

En 1627, le Duc de Buckingham débarque sur l’Ile pour soutenir la rébellion protestante rochelaise, mais le Fort permettra le renfort des troupes royales catholiques au terme d’un siège de plus de trois mois.

La porte d'entrée du Fort ; on distingue l'emplacement des chaines du pont-levis

Vauban y apportera des modifications dans les années 1680, bien qu’il le qualifiât de « Fort d’opérette » en raison de sa petite taille et de ses nombreux problèmes de construction.

Il ordonna cependant de construire une caserne supplémentaire sur deux étages et de conserver son port unique intégré, avantage stratégique majeur.

La caserne construite par Vauban, à droite

Pendant la seconde guerre mondiale, le fort est occupé par la batterie allemande Berta qui, de l’Ile de Ré, surveille La Rochelle où se trouve une base sous-marine.

Les rails servaient à orienter le tir du canon - portée de 5 à 10 km

Au lendemain de la guerre et jusque 1977, le fort est utilisé … pour des colonies de vacances, puis racheté en 1980 par une association relevant de l’administration pénitentiaire (la prison installée dans la Citadelle Vauban de Saint-Martin est pas loin).

Des travaux de rénovation y sont entrepris, notamment en période estivale, avec le renfort de bénévoles.

La chapelle, en cours de restauration cet été

Grâce à tous ces efforts, le fort est visitable depuis 2005. 

Billet précédent: C’est l’été ?
Billet suivant: Un autre monde

2 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 29-08-2009 à 19:02:52

Voilà ce que j'aime, de la culture ! Et dans culture, il y a "ture"...

Commentaire de chris78 posté le 29-08-2009 à 20:57:20

Bon bah merci François.... je me coucherai moins bête ce soir

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 326582 visites