KikouBlog de francois 91410 - Août 2012
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Août 2012

Une affaire vaseuse

Par francois 91410 - 15-08-2012 14:19:34 - 12 commentaires

Une affaire vaseuse

03 août 2012

 

Direction Loix-en-Ré en ce début août pour une re-découverte de son charmant petit port et de son moulin à marée.

 


Un patrimoine peu courant

 

Un moulin à marée est constitué d'une digue comportant des vannes à sens unique. La digue isole une petite baie ou une partie d'un estuaire, afin de former derrière elle un bassin de retenue.

 

La retenue d'eau à gauche, le déversoir vers le port à droite

A marée montante, la mer remplit le bassin. Lorsque la marée recommence à descendre, les vannes se fermernt et empêchent le bassin de se vider. A marée descendante, quand la différence entre le niveau du basin et de la mer est suffisamment importante, les vannes sont ouvertes : l'eau du bassin se déverse alors dans la mer en actionnant lea roue du moulin.

On en comptait jusqu'à une centaine sur la côte atlantique française, essentiellement en Bretagne.

Celui de Loix-en-Ré, au 17ème siècle, avait pour vocation première le «moulange» de la farine. Le bâtiment servait également au passage entre « l’Isle de Loye » et La Couarde (à l’époque, l’Ile de Ré était constituée de 3 ilets comme nous l’a rappelé la tempête Xynthia récemment).

Le moulin permettait aussi l'entretien du chenal d'accès au port : la réserve d'eau de mer qui se constitue à marée montante est retenue. Aisi à marée base, la force du courant netoie le chenal. Ce principe est encore aujourd'hui régulièrement utilisé pour "chasser" la vase du port.

 

En aval du port, on mesure l'épaisseur de vase ; au fond, la Fosse de Loix


Au début du 19ème, la production de sel était très importante et son transport se développe faisant de Loix un port important. De gros bateaux venant de toute la côte atlantique et même du Canada y faisait escale pour charger le précieux «or blanc». A cette époque, le moulin était utilisé pour laver le sel.

En aval du moulin, les marais salants

 

Autour de la place du port, tous les édifices étaient liés au commerce du sel : le pont bascule qui permettait la pesée des charrettes au centre (on aperçoit encore les traces), les résidences des fonctionnaires de l’état tel que les douaniers et surtout l’usine à sel (grand bâtiment clos de hauts murs) qui possédait une très haute cheminée.

 

La Fête du Port

Toute l’année, le petit port de Loix fait l’objet de multiples attentions : rotodévasage par le bateau du Conseil général, manoeuvre régulière des chasses du moulin à marées, mouillages reprofilés par l’Association des amis du port de Loix.

Chaque année a lieu également la Fête du Port : rendez-vous est donné aux bonnes volontés pour parfaire le travail de désenvasage, munis de pelles, afin de continuer à dégager l’entrée du chenal.



Puis la traditionnelle course dans la vase a lieu. « Elle est ouverte aux plus de 12 ans, et pour des raisons de sécurité, il faut être équipé de chaussures à lacets et d’une combinaison », annonce le journal d’intérêt local Le Phare de Ré.

Cela faisait des années que j’entendais parler de cette course, d’où ma présence sur les quais du Port ce jour-là !

 

Là où l’affaire devint vaseuse…

Pas de règlement, ni de certificat médical, ni de classement officiel. Le dossard est un bout de sparadrap collé sur le front des concurrents. On est dans le burlesque faute d’épreuve reconnue aux Jeux Olympiques ! Ca me plait.

La poignée de bénévoles est en train de ranger les pelles, une fois le dégagement du chenal opéré. Les inscriptions sont quasiment terminées : une vingtaine de jeunes et de femmes pour la première course, une vingtaines d’hommes pour la seconde. Des bénévoles se sont postés à quelques endroits stratégiques pour secourir les malheureux concurrents qui, inmanquablement, s’envaseront jusque perdre la raison !



Juché sur le moulin, M. le Maire anime la matinée en exhortant joyeusement les participants :



Les courageuses commencent à se regrouper sur la "ligne" de départ :



Le départ est donné, la joie fait rapidement place à l’instinct de survie.

 


Du haut des quais, le spectacle vaut vraiment le coup d’oeil :



La course, en fait, est indescriptible : quelques photos suffiront je pense …

 

La tête de course

 

   

 Les naugrafé(e)s loin derrière...

 

Les hommes sur la ligne de départ


C'est parti ! le départ est capital pour bien se placer !


Le choix de la bonne trajectoire !  

 

Le gagnant arrive à tenir debout !



Le peloton


L'aire d'arrivée !


La chasse d'eau a été ouverte pour emporter la vase dans le port ... et laver les concurrents !


Retour sur terre pour ces charmantes coureuses ...




Alors, qui vient avec moi l’an prochain pour y participer ?

 

Voir les 12 commentaires

Variation en Ré

Par francois 91410 - 05-08-2012 18:38:15 - 2 commentaires

Variation en Ré

21 juillet 2012

 

 

Nième participation aux 15km de Saint Martin de Ré, mais record battu !

Bonne année donc au niveau des perf ... pour l'instant.

Pourvu que ça dure !!

 le récit ici :

http://www.kikourou.net/recits/recit-13493-15_km_de_la_mer_-_st_martin_-_la_flotte-2012-par-francois_91410.html

 

Voir les 2 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 326599 visites