KikouBlog de francois 91410 - Juin 2012
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Juin 2012

Des nouvelles de Roland

Par francois 91410 - 12-06-2012 22:16:58 - 5 commentaires

Des nouvelles de Roland

12 juin 2012



Depuis le temps que je vous gave avec cette histoire de Roland, vous êtes quelques-uns à me demander de nos nouvelles, comment s’est passé notre marathon en duo, etc…


Ca va, ça va …. J’vous raconte :


Euh … en fait, on s’est pas vu dimanche.

(blanc)



Vu que votre serviteur a choppé une méchante pharyngite virale dans la semaine, qu’il est resté au pieu malade comme un chien vendredi, et qu’il tenait à peine debout samedi, il a prévenu son associé que ça allait pas le faire…


GRRRRRRRRRR ! (et je suis poli)



J’ai quand même pensé, en vain, demander au toubib un remède de Mustang

 

 

Puis j’ai pensé à l’appeler :

 

 

 

 

 

Puis j’ai laissé tomber.

 

Plus sérieusement, pendant ce temps-là, Roland bouclait sous la pluie et vent de face son 73e marathon en 4h35.

Et de me dire :  « Pas grave François, on le fera l’année prochaine ! »



Pffffffff …..

Voir les 5 commentaires

Pegasus Bridge en vue !

Par francois 91410 - 04-06-2012 23:24:19 - 4 commentaires

Pegasus Bridge en vue !

4 juin 2012

 


Ce nouveau pont, en service de nos jours, est assez semblable au pont originel, exposé à 500m de là dans un musée.


Cela faisait longtemps que je désespérais de pouvoir faire une course sans la jouer à fond.

J’ai trouvé la parade : http://francois.kikourou.net/billet.php?idbillet=67

Les échanges de courriels vont bon train avec Roland depuis que nous avons convenu de faire un bout de chemin ensemble… De mon côté je me suis entraîné depuis 2 semaines à courir en 6’30-6’40 au kilomètre... pas si facile. De son côté, j’ai l’impression qu'il est en pleine forme. Il est soulagé côté journalistes, ceux-ci débarquent chez lui mercredi pour le reportage devenu traditionnel sur France 3.

Toutefois, je lui ai promis d’être son porteur d’eau et accessoirement son garde du corps au cas où des importuns venaient à troubler sa progression de doyen de la course, ce à quoi il m’a répondu qu’il ne fallait pas inverser les rôles et qu’il se ferait un plaisir de me servir sur un plateau …. Bref, ça promet.

J’aurai donc un guide hors pair, spirituel et sportif … Il connait le parcours par cœur, et considère que ce parcours de marathon est le plus dur qu’il ait couru, du fait de la chaleur souvent présente à cette époque de l’année, et du tracé, montant à partir du 26e kilomètre.

Il sera sur l’aire de départ dès 7h30 … Boudiou, à c’t âge-là ça se lève tôt …

Le tracé longe nombre de plages du Débarquement et côtoie des lieux mythiques du Débarquement (Juno Beach, Sword Beach, Casino de Ouistreham, Pegasus Bridge...) avant de remonter l’Orne puis de s’enfoncer dans la verte campagne normande jusqu’à Caen. Je crois que j’aurai droit à un cours d’histoire en même temps !

 

Révisons avant le D-Day à propos de ce Pegasus Bridge :

6 juin 1944 : le "D-Day", "The H-Hour". Tout commença autour de ce pont, situé près de Bénouville, à 8 km au nord de Caen... Il est minuit passé de 20 minutes, six planeurs se posent discrètement ; à leurs bords, 180 commandos anglais sous les ordres du major Howard. Les commandos prennent d'assaut le pont et des postes allemands aux alentours... ...L'effet de surprise est total : un succès !

Il est impératif pour les Anglais de tenir ce pont sur l'Orne car il est le goulot d'étranglement au nord de Caen et permettra de contenir les divisions blindées allemandes sur la rive ouest. Des centaines de parachutistes arrivent en renfort 1 heure plus tard. Les Allemands ne reprendront plus jamais ce secteur stratégique.

 


En souvenir de cette opération commando, le pont de Bénouville sera rebaptisé "Pegasus Bridge", le Pégase étant l'emblème des troupes aéroportées anglaises.


Pour mémoire : https://www.pegasusbridge.fr/

 


Voir les 4 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 314226 visites