KikouBlog de francois 91410 - Août 2009
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Août 2009

Balades rétaises 1

Par francois 91410 - 29-08-2009 15:58:49 - 2 commentaires

Balades rétaises

1- Le Fort de la Prée

23 juillet 2009 

     Le port intégré au Fort, véritable atout stratégique

 

Après Les 15km de la mer, les deux prochaines semaines sont consacrées aux balades, à du fartleck, à des terrains que j’ai moins l’habitude de pratiquer, en bord de mer.

Au cours de ces balades estivales, je suis plusieurs fois passé à proximité d’un site remarquable que je vous fais visiter : cap sur le Fort de la Prée (La Flotte-en-Ré).

 

 

La poterne permettait aux soldats de sortir discrètement du Fort par la chapelle en cas d'attaque.

Sa construction remonte à 1625, lors de la conquête de l’Ile par les troupes royales de Toiras : à cette époque, Richelieu et Louis XIII souhaitent s’emparer de l’Ile de Ré pour préparer le siège de la Rochelle, en rébellion contre le roi. L’Ile a donc une situation militaire stratégique ; de plus, elle est riche grâce au sel et au vin.

Le Fort surplombe l'océan ; au large, la vendée

En 1627, le Duc de Buckingham débarque sur l’Ile pour soutenir la rébellion protestante rochelaise, mais le Fort permettra le renfort des troupes royales catholiques au terme d’un siège de plus de trois mois.

La porte d'entrée du Fort ; on distingue l'emplacement des chaines du pont-levis

Vauban y apportera des modifications dans les années 1680, bien qu’il le qualifiât de « Fort d’opérette » en raison de sa petite taille et de ses nombreux problèmes de construction.

Il ordonna cependant de construire une caserne supplémentaire sur deux étages et de conserver son port unique intégré, avantage stratégique majeur.

La caserne construite par Vauban, à droite

Pendant la seconde guerre mondiale, le fort est occupé par la batterie allemande Berta qui, de l’Ile de Ré, surveille La Rochelle où se trouve une base sous-marine.

Les rails servaient à orienter le tir du canon - portée de 5 à 10 km

Au lendemain de la guerre et jusque 1977, le fort est utilisé … pour des colonies de vacances, puis racheté en 1980 par une association relevant de l’administration pénitentiaire (la prison installée dans la Citadelle Vauban de Saint-Martin est pas loin).

Des travaux de rénovation y sont entrepris, notamment en période estivale, avec le renfort de bénévoles.

La chapelle, en cours de restauration cet été

Grâce à tous ces efforts, le fort est visitable depuis 2005. 

Voir les 2 commentaires

C’est l’été ?

Par francois 91410 - 24-08-2009 20:12:07 - 5 commentaires

C'est l'été ?  

Les 15km de la mer, c’est une course que je fais chaque année en juillet sans objectif particulier, juste parce que je suis en vacances dans le coin.

En plus, c’est plutôt bien organisé, convivial, il y a toujours du monde au long du parcours : pourquoi se priver ?

Ambiance de vacances

Pas de préparation spécifique : depuis mes courses longues du printemps, je m’entretiens ; ça permet de rester en bonne condition et de limiter le risque de blessure, c’est déjà bien. La veille au soir, petite sortie traditionnelle de 20' sur le bord de mer de Rivedoux pour évaluer la forme du moment. Pas terrible, les jambes se traînent … on verra bien demain.

Le départ de la course se fait à 18h. Retrait des dossards dans la cour du musée Ernest Cognacq ; 697 dossards cette année (661 classés) : le succès de cette course se confirme d’année en année. Je crois que c’est la troisième du département après le marathon et le semi-marathon de La Rochelle ! Et pourtant, pas un Kikou, sauf votre serviteur, équipé Kikouroù de la tête au pieds et donc repérable a priori !

Tenues estivales de rigueur .... 

Le tracé est habituel: 14,8km aller-retour entre Saint-Martin de Ré et la Flotte en Ré, avec deux tours de l’Ilot au milieu du Port de St Martin.

L’ambiance est belle, c’est les vacances pour pas mal de monde … même si la météo n’est pas bonne aujourd’hui : vent fort, nuages menaçants et dégoulinants, température plutôt fraîche pour la saison. C’est vraiment l’été ?!

La course

Départ à la sensation. Je me laisse doubler allègrement. Le tour de l’Ilot et le retour par la ligne de départ est vraiment sympa : beaucoup de monde en promenade à Saint-Martin en ce jour maussade où il faut oublier la plage !

 

La traversée de l'écluse et le tour du port sont vraiment pittoresques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

700 coureurs vont réussir à traverser sans tomber à l'eau !

  

Le port de Saint-Martin de Ré

On arrive devant la Citadelle (actuelle prison). La Citadelle de Saint-Martin de Ré fait partie des 12 sites nationaux construits par Vauban qui ont été classés en 2008 au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco.

Je regarde mon chrono pour voir où j’en suis. 4’52’’ au km. Parfait. En fait, j’ai fait un calcul savant pour finir en 1h12’, mon record de l’épreuve. C’est le rythme que je dois tenir ; ça va pas être facile.

Le passage sur la plage de la Cible (appelée ainsi car mitoyenne d’un ancien pas de tir militaire) est rapide ; pas de bikinis … tant pis. La traversée du lotissement qui suit exige plusieurs relances, puis nous traversons quelques champs en plein vent et débouchons sur le chemin côtier surplombant le bord de mer. Les haies des propriétés à notre droite nous protègent cette fois des bourrasques !

Les jambes sont lourdes à l’entrée dans la Flotte.

Le port de la Flotte-en-Ré

 

Sur le Port, nous croisons les trois premiers ; je suis en retard par rapport à l’an dernier où j’étais passé juste avant … mon chrono me la confirme car mon rythme a glissé à 4’54’’ puis 4’56’’. Je me fait une raison et arrive maintenant sur la plage de l’Arnérault. L’averse menace, personne à la plage !

Mon réconfort provient de quelques postérieurs féminins que je tente de suivre ; pas évident : leurs propriétaires sont bien entraînées ! J’en suis à quasiment 5’ au km. Pas terrible mais si je réussis à tenir, je finirai en moins de 1h15’…Il faut négocier la (seule) petite côte du parcours qui nous conduit au ravitaillement de la mi-course.

Retour vers Saint-Martin

Le ravitaillement est passé, j’ai juste pris un gobelet au vol. La descente jusqu’au retour sur la Flotte est bienvenue, on peut souffler un peu avant de revenir sur le port où il y a plus de monde que d’habitude. C’est le chemin du retour. Le vent est de trois quarts, et une bonne (mais courte) averse nous rafraîchit les idées ! Les dossards se déchirent …

C’est l’été ?!

De nouveau nous récupérons le chemin côtier, qui parait interminable. Km10 … 11 … 12 … Je m’accroche toujours à mes lièvres féminins, que je double et qui me redoublent régulièrement.

Toutefois, je ne force pas, je veux juste finir en 1h15. Je connais le parcours, notamment il faut refaire un tour de l’Ilot avant l’arrivée ; ça sape le moral quand on ne sait pas. On croise ceux qui en finissent avant de s’engager sur le Port.

Puis à notre tour on envisage la dernière ligne droite. Je résiste juste pour rester devant un petit groupe. Top chrono. Je finis finalement en … 1h12’29’’. Si j’avais su. J’ai du me tromper quelque part dans mes calculs savants ?!

Passons. Demain, ce sera la plage (si la météo le veut bien) et de la récup avant de programmer un don de sang (oxygéné) en début de semaine prochaine.

 

A la nuit tombante, les promeneurs reprennent possession des quais pour flâner.

C’est l’été, quand même …

  François - Dossard 155
367e en 1h12’29’’

Voir les 5 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 332696 visites