Xynthia
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Xynthia

Par francois 91410 - 27-02-2011 12:46:05 - 5 commentaires

Xynthia

27 février 2011

 

 

Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, une tempête inouïe causait la mort de 47 personnes en France, dont 29 dans les seules communes vendéennes de La Faute-sur-mer et l'Aiguillon-sur-mer.

L’Aiguillon sur Mer, c’est juste en face de l’Ile de Ré.

Autant dire que l’Ile a également souffert (même si le bilan humain y a été « clément ») puisqu’au lendemain de la catastrophe, elle était coupée en trois, la ramenant à la configuration qui était la sienne jusqu’au XIIe siècle…

120km de digues sont à reconstruire dont une bonne dizaine sur l’Ile de Ré !

Moi qui suis habitué à courir sur le bord de mer, j’ai pu mesurer à froid pendant mes congés estivaux l’effet du désastre sur des terrains jusque-là familiers au long d’un de mes parcours habituels entre Rivedoux et Ste Marie-de-Ré :

 

 

2009

 

2010 

 

Du chemin côtier au niveau de la réserve du Défend, il ne reste par endroit qu’à peine un mètre de large. En quelques mois cependant, un nouveau clôturage a été mis en place, ainsi qu’une mise en valeur du site ; on se console comme on peut.

 

 

2009

2010 

 

Vers la Thalasso de Ste Marie, le cordon dunaire a explosé, fragilisant encore un peu plus la côte. Les engins ont improvisé pour monter un talus et reconstituer ainsi une digue de fortune.

 

 

2010

Un point positif, et pas des moindres, tous les terrains côtiers de campeurs (objets d’une polémique depuis de nombreuses années, car installés sur des terrains naturels et expropriés les uns après les autres) ont été mangés par la force de la tempête. La nature finalement reprendra ses droits.

 

2009

2010

 

Un dernier aspect déconcertant : l’eau de mer a envahi ces terrains, et « brûlé » ce qui y poussait. Les ceps ne repousseront pas.

 

 

 

Voilà quelques aspects, si superficiels, des changements qu’a provoqué Xynthia.

Les autres blessures ne sont pas visibles, elles sont beaucoup plus douloureuses pour les proches de victimes, pour ceux qui ont tout perdu, y compris leur outil de travail parfois.

On ressent dans la conversation de tous les jours un traumatisme psychologique qui durera et sera ancré dans la mémoire collective des Rétais.

 

 

 

Billet précédent: Rendez-vous en Terre Pas Inconnue
Billet suivant: La fin de l'hiver ...

5 commentaires

Commentaire de fulgurex posté le 27-02-2011 à 14:16:22

Il n'y a qu'au scrabble que Xynthia rapporte.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-02-2011 à 17:49:49

Je vais en vacances un peu plus bas dans le nord Médoc et je constate chaque année l'avancée de l'océan. Là-bas, pas de digues donc la mer mange deux bons mètres de plage et de dune chaque année mais en compensation, les tempêtes d'hiver ne font pas de dégâts graves.
Les pins tombent sur la plage, le sable se fait la malle et les blockhaus sont dans l'eau alors qu'ils étaient derrière la dune il y a 60 ans. Aucune mesure de protection n'a été efficace et j'en ai vu depuis 30 ans !
Xinthia a fait des dégâts là où on a contraint la mer. Malheureusement, je ne crois pas qu'on puisse empêcher l'océan de reprendre sa place.

Commentaire de BENIBENI posté le 27-02-2011 à 19:05:19

Les rivières et la mer reprennent toujours leurs droit...
Triste anniversaire.

Commentaire de Mustang posté le 27-02-2011 à 19:05:58

Au Moyen Age, là où Xinthia a frappé, c'était le mer!

Commentaire de foxdiver posté le 28-02-2011 à 13:56:59

Inutile de lutter contre la nature, elle sera toujours la plus forte,malheureusement pour les victimes
R.I.P.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.14 - 314166 visites