Retraite ... spirituelle
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Retraite ... spirituelle

Par francois 91410 - 18-02-2013 15:06:06 - 8 commentaires

Retraite spirituelle

12 au 15 février 2013

 

 

Depuis décembre, mon cumul de km parcourus en course à pied est environ de 6km. C'est pas beaucoup.

La faute à cette douleur chronique fluctuante dans ma jambe gauche.

Alors un peu fatigué de cette situation, j'ai tenté la semaine dernière une expérience inédite pour moi : une retraite spirituelle de 4 jours et 3 nuits.

Mon objectif était de me couper volontairement de la vie très active qui constitue ma routine, de changer littéralement d'univers et de rythme de vie, de sorte à méditer - en particulier - sur mon humble carrière de coureur à pied, et d'en dégager quelques hypothèses pour l'avenir. De la plus ambitieuse en dépassant le step du marathon à la plus sage en décidant d'arrêtant définitivement.

*****************************************************

Le lieu que j'ai 'choisi' est situé dans le 15e, il est doté d'un service rhumato complet...

Le but était de poursuivre les explorations jusque là vaines et de tenter une infiltration radioguidée du rachis lombaire. Ceci pour essayer d'expliquer mes douleurs chroniques et de plus en plus handicapantes.

Quitte à tenter, autant le faire tout comme il faut : check up 24h avant, repos total alité pendant les 48h suivantes (...) Ne résidant pas à proximité, le protocole prévoyait donc ces 4 jours et 3 nuits de prise en charge à l'hôpital.

*****************************************************

Je me suis préparé mentalement à cette manip. Ce qui m'a permis d'avoir un regard très froid sur ces looooooongues heures passées en chambre, et de dire avec la plus grande sérénité :

- pas facile de résider aussi longtemps dans un univers de maladie et, parfois, de grande souffrance, lorsque l'on est soi-même pas si malade ni en si grande souffrance,

- cet univers déteint à une vitesse foudroyante sur sa propre condition : on n'est plus sûr de son propre état et de ses propres capacités,

- impressionnant d'essayer de comprendre le système d'organisation obligatoirement casté des personnels, pas toujours facile de suivre et de réexpliquer x fois les mêmes choses à des personnes différentes,

- atterrant de voir - parfois - le manque total de discrétion ou de tact de certains personnels ; je ne doute pas de la conviction de tous d'aider les patients à guérir, mais parfois, où est donc passée l'humanité ?

Et pourtant j'ai passé un très bon séjour. Je me suis fait assister comme jamais, j'en ressors physiquement et mentalement reposé. Car je m'étais imposé ce choix. J'ai pris le temps de réfléchir à toutes les situations possibles concernant la course à pied comme dit plus haut.

*****************************************************

Sur le fond, pas sûr que cette infiltration servira à grand chose... Les examens complémentaires n'ont pas réussi à identifier de cause évidente à mes symptômes : pas de hernie, de discopathie prononcée, de tendinite ou .... Et comme prévu les rhumatos ne m'ont pas vraiment encouragé à reprendre la course à pied comme avant.

Mais en me retrouvant dans la rue le jour de la sortie j'étais prêt à affronter les choses différemment désormais.

Pour l'instant, disons que je suis en convalescence...

 

Billet précédent: Tout s'explique ...
Billet suivant: Cotentin blanc

8 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 18-02-2013 à 17:49:12

J'ai eu une douleur comme cela un bon moment et ça a fini par disparaître après quatre ans de hauts et de bas... C'est souvent pas évident.
Ne lâche rien mon François.

Commentaire de LtBlueb posté le 18-02-2013 à 21:55:14

Tant que tu ne connais pas la cause , persevere Francois, essaie de comprendre, et surtout n'écoute pas ceux qui te disent "arrete et ca passera" : c'est beaucoup trop facile comme réponse !! Alllez goooooo !!

Commentaire de freddo90 posté le 18-02-2013 à 23:51:32

Déconcertant le milieu hospitalier, c'est clair, moins on y passe de temps et mieux on se porte je trouve :-)

Commentaire de la panthère posté le 19-02-2013 à 09:20:40

courage, François, tenace comme tu es, tu vas bien trouver ou faire trouver la cause, et en attendant, compense avec du vélo si tu peux, la natation, (y'en a qui se mettent au triathlon après une blessure de CAP), et travaille tes tablettes de chocolat! courage et bisous!

Commentaire de Mustang posté le 19-02-2013 à 09:29:34

Je suis assez bien placé pour constater, hélas, que, le plus souvent, on est "une maladie" avant d'être une personne aux yeux du milieu hospitalier.
Concernant la pratique sportive, à moins qu'ils ne soient eux-mêmes pratiquants,les toubibs n'en connaissent ni les tenants ni les aboutissants. Encore un de ceux qui me "suivent" me demandait l'autre jour:"Vous faites un peu de sport: un peu de marche chaque jour?"
C'est cela même:( ce même-mois de janvier j'ai réussi à dépasser les 200 km d'entraînement course à pied et 150 km en vélo!

Commentaire de Arclusaz posté le 19-02-2013 à 17:27:32

Je sais que je vais être encore "ultra" minoritaire mais franchement une grosse coupure ça peut pas faire de mal. Tu t'arrêtes le temps qu'il faut, tu ré-apprends qu'il y a une vie en dehors de la CAP avec plein de nouvelles passions à mettre dedans, tu profites du temps ainsi dégagé.
On adore tous courir mais ça ne vaut pas la peine de s'user prématurément.
Franchement, il y a plus grave que de ne pas pouvoir courir : par exemple, de souffrir tout le reste de sa vie car on n'a pas su arrêter à temps une pratique trop intense...

Bien sûr, je ne te connais pas, je ne juge pas,, je me permets juste de donner un autre son de cloche. Passionné oui mais raisonnable !

Commentaire de caro.s91 posté le 21-02-2013 à 13:34:40

François, chaque blessure est unique, chaque blessure fait souffrir. Beaucoup sont longues.
Le repos et la coupure d'activité aident bien souvent à guérir mais ce n'est pas toujours suffisant.
Si tu as toujours l'envie en toi, continue à chercher les causes de ta blessure. La passion c'est la vie! Beaucoup de médecins qui ne sont pas sportifs ne le comprennent pas toujours...

Bises,
Caro

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-02-2013 à 09:38:51

Et pi d'abord, c'est les docteur qui ont inventé les maladies !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 319363 visites