Balades rétaises 2
francois 91410

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Balades rétaises 2

Par francois 91410 - 12-09-2009 18:09:08 - 3 commentaires

Balades rétaises

2- Bois rivedousais

25 juillet 2009 

 

 

Aujourd’hui, balade à travers Rivedoux Plage.

De la maison je me dirige vers la plage Nord. Il est déjà assez tard ce matin. Je traverse le marché où s’activent commerçants, rhétais indigènes et estivants (reconnaissables en short, casquette et tongs). Primeurs locaux, poissonnier, ostréiculteur, produits de l’Ile de Ré, melons donnent le ton et marquent le caractère iodé et maraîcher de l’Ile. 

Une fois sur la côte, j'apprécie le grand calme de l'anse rivedousaise avant de traverser le petit port.

 

La promenade en front de mer a été totalement refaite en 2006, gagnant plus d’un mètre sur la mer, au prix de travaux herculéens controversés. Faut reconnaître que le résultat est séduisant esthétiquement. Côté pratique, si la promenade réserve une large voie pour les vélos, le reste pour les piétons, la chaussée est étroite : le passage des caravanes, bus et camionnettes est parfois sportif… c’est un choix d’aménagement.

La piste cyclable longe les parcs à huîtres, qui commencent à découvrir.

 

Au large, le Pont de Ré (1988) se dresse fièrement. Il aura amené en vingt ans progrès (en confort de vie) et décadence (écologique).

La piste s‘enfonce maintenant dans les bois de Rivedoux.

 

 

 

Pas mal de propriétés, dont de (toujours) nouvelles constructions. Désespérant. Toutefois, une partie du territoire a été rendu à la nature depuis la Loi interdisant le camping « sauvage ».

De nombreux « résidents secondaires » avaient acheté un lopin de terre il y a des années et venaient y camper, sans qu’il y ait d’aménagement sanitaire, entre autres, et parfois à l’encontre de la loi Littoral. Ils ont été expulsés il y a quelques années.

Même si quelques centaines de propriétaires résistent (dans tous les sens du terme) sur l’Ile, la situation s’est nettement améliorée. Les panneaux de protection de la faune retrouvent tout leur sens.

 

Le sol sableux est agréable, les nombreux pins procurent une ombre bienvenue en cette journée bien ensoleillée. Bifurcation à droite juste avant le practice de golf (sur terrain naturel !), vers l’Abbaye des Châteliers.

 

 

 

Il s’agit d’une abbaye cistercienne du XIIe siècle, une des traces les plus anciennes de l’Ile de Ré, de nombreuses fois détruite et reconstruite. Les ruines sont désormais consolidées et conservées.

 

  

A trois cents mètres à peine se dresse le Fort de la Prée. Le retour se fait au petit trot sur le front de mer où quelques joggeurs en finissent également avec leur sortie, goûtant à la quiétude de fin de matinée...

... l’après-midi commencera tout aussi doucement avec une sieste sur la plage ...

 

 

 

Billet précédent: Un autre monde
Billet suivant: Des Etres remarquables

3 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-09-2009 à 20:27:53

Et tu oses poster ça alors que j'ai repris le boulot depuis deux semaines ! Saaaadique !

Commentaire de Mustang posté le 13-09-2009 à 00:21:23

Marcher, regarder, quoi de plus simple...................... puis laisser son esprit vagabonder..................
Le sous-préfet au champ de Daudet devrait en inspirer plus d'un!

Commentaire de la mouette posté le 15-09-2009 à 10:29:52

Celà me redonne des souvenirs de mes marathons à la Rochelle, j'ai eu l'occasion de découvrir l'ile de Ré, beau récit!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 314486 visites